Listomania
27 décembre 2018
« 2018, année Catastrophe » : Le Top de Benoît Derrier
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

« 2018, année Catastrophe » : Le Top de Benoît Derrier

TOP DE FIN D’ANNÉE. Les rédacteurs de Magic délivrent tous les jours leur Top 2018, sous la forme d’une liste de 10 albums, assortie d’un texte de mise en relief. Episode 16 avec Benoît Derrier.

 

  1. CATASTROPHE – La nuit est encore jeune (Tricatel/Playground Records)
  2. HALO MAUDJe suis une île (Heavenly Recording)
  3. MOLLY BURCH – First Flower (Captured Tracks) 
  4. CHEVALREXAnti slogan (Vietnam)
  5. KAHDJA BONETChildqueen (Fat Possum)
  6. CLARA LUCIANISainte Victoire (Universal/Initial)
  7. NATALIE PRASSThe future and the past (Spacebomb Records)
  8. COSMO SHELDRAKE – The much much how how and I (Transgressive)
  9. THE LEMON TWIGS – Go to school (4AD)
  10. ANGELE – Brol (Angèle VL Records/Initial)

+ le livre Tricatel Universalis, retraçant l’histoire du label de Bertrand Burgalat


À l’heure du single et de la playlist, faire un palmarès d’albums a-t-il encore un sens ? Oui, lorsque l’on se trouve en présence de disques aussi homogènes que ceux de Molly Burch, Halo Maud, Chevalrex ou Clara Luciani, quatre albums au son bien marqué, mais qui n’oublient pas l’essentiel: la qualité des compositions. Difficile alors d’en extraire une en particulier tant elles deviennent toutes, tour à tour, des favorites.

Ceci n’interdit pas d’encenser, dans un même élan, d’autres œuvres plus inégales mais tout aussi attachantes: l’astucieuse brocante sonore de Cosmo Sheldrake où l’on revient chiner mille fois, le bréviaire pop des Lemon Twigs, la soul excentrique et céleste de Kadhja Bonet, celle zébrée de funk de Natalie Prass, et, pour continuer dans les plaisirs faciles, les rafraîchissantes chroniques urbaines de la jeune belge Angèle, dont l’espièglerie et l’auto-dérision évoquent furieusement Lily Allen à ses débuts.

Mais au premier rang des nouveaux-venus, place au prometteur collectif dadaïste Catastrophe, dernière recrue de Tricatel, qui livre un album poétique aux incursions psychédéliques. A l’image de sa pochette ornée d’une pleine Lune ovoïde, La nuit est encore jeune s’échine à surprendre ou intriguer à chaque recoin de chanson, et y parvient le plus souvent. Nul doute que pour eux, la route est encore longue.

BENOÎT DERRIERancien ingénieur du son à Radio France, musicien du dimanche, est aujourd’hui basé à Stockholm, Suède, où il observe les aurores boréales, le soleil de minuit et la scène pop locale.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter